Diagnostic 360° de résilience territoriale - Commun pour le défi 2

Bonjour à toutes et à tous,

Je propose de contribuer à la création de communs de la résilience territoriale avec l’idée de proposer aux collectivités un diagnostic en capacité de leur donner des indications sur leur niveau de vulnérabilité systémique et de résilience. Le format que prendra cet outil est encore à définir en fonction de l’évolution du projet, au service de l’objectif suivant : en complément des outils d’analyse des risques classiques, donner aux collectivités la capacité de comprendre et mesurer leur niveau de résilience actuelle, en fonction de leur exposition aux aléas systémiques, et du point de vue de toutes les fonctions-clés de la cité permettant aux citoyens de répondre à leurs besoins vitaux et essentiels. L’outil veut être un point de départ et un déclencheur pour engager une action collective vers la résilience territoriale.

J’explique plus en détails ma proposition sur la page du commun : https://wiki.resilience-territoire.ademe.fr/wiki/Diagnostic_360°_de_résilience_territoriale

Je serais ravi d’échanger avec vous sur cette idée, recueillir vos réflexions et idées, collaborer pour faire émerger cet outil. N’hésitez pas à me contacter !

Frederic
frederic.haas@live.fr
06 99 17 03 83

1 J'aime

merci @frederichaas pour ce projet de commun et le descriptif sur le wiki. Il est essentiel de bien décrire dès que possible le projet de commun sur les 5 parties de la fiche pour nous permettre de te conseiller et aux futurs contributeurs de rejoindre le commun. cc @elodie

salut @frederichaas , nous organisons un webinaire ZOOM de présentation publique de l’AAC Résilience le 22 avril à 14h et nous souhaitons proposer à quelques porteurs de communs de venir les présenter pour illustrer par des exemples concrets la démarche. Nous proposerons cela aux projets de communs dont la fiche est complétée au maximum. De ton coté, es tu intéressé ?

Bonjour Gabriel, oui aucun souci pour présenter mon projet, je note la date et l’horaire

1 J'aime

Bonjour,
je suis partante pour contribuer à ce projet. j’ai donc ajouté sur le wiki mon organisation BL évolution. Mon collègue Rémy Osello travaille également sur ces sujets et s’est aussi inscrit :slight_smile:

Au plaisir d’échanger sur le projet !
Alexandra Watier
alexandra@bl-evolution.com

1 J'aime

Hello Frédéric !

Le webinaire de la semaine dernière m’a remotivé à documenter le commun numérique que je porte dans le wiki :slight_smile: Et comme je te le disais sur Linkedin, je pense que les représentations que l’on peut faire avec GREZI pourrait mettre en avant ton idée de diagnostic 360°.

Juste un message ici pour te confirmer mon intérêt pour ton projet :slight_smile:

2 J'aime

Alexandra, merci pour ta proposition, nous en discutons mardi soir !

Adrien, merci pour tin intérêt renouvelé, on poursuit nos échanges dans le cadre de REACT et on voit comment mettre les résultats du diag 360 sous forme de graph narratif dans les prochains mois !

2 J'aime

@gabriel.plassat tu évoquais lors du webinaire les travaux de la DR IDF de l’ADEME, qui accompagne 14 territoires franciliens dans une démarche d’expérimentation. Saurais-tu qui je pourrais contacter à la DR pour en discuter et pourrais-tu nous mettre en relation ?
Merci !
Frederic

HEBRARD Nathalie <Nathalie.HEBRARD@ademe.fr>

1 J'aime

Bonjour @frederichaas,

Je vous transmets ci-dessous l’avis des experts ayant évalué Diagnostic 360° :

Experts résilience des territoires :

  1. Portage du commun : Porteur expérimenté et dynamique
  2. Qualité et Clarté des informations : Problématique bien posée. Les informations fournies permettent de comprendre les grandes lignes du commun proposé. Cependant :
  • l’exemple proposé de Radar 360 fait apparaître des seuils de vulnérabilité et de résilience : on ne comprend pas si les seuils de vulnérabilité ou de résilience sont des sorties attendues de l’outil, or ce sont des points méthodologiques durs qui pourraient remettre en question l’intérêt du projet
  • on ne voit pas bien comment l’outil est rendu plus opérationnel que ce qui existe ;
  • la concision et la rapidité du diagnostic peuvent générer des contreparties (biais, difficultés d’interprétation, non représentativité) : ces difficultés ne sont pas évoquées.
    Etant donné le budget demandé (50k€), on pourrait attendre un programme de travail un peu plus détaillé.
  1. Capacité à rendre des livrables : Le programme de travail paraît sous-estimé : il resterait 17 jours de préfiguration, ce qui semble peu eu égard aux éléments de préfiguration qui semblent encore à rassembler et spécifier : consultation d’experts ; revue des besoins et fonctions-clés ; première définition des indicateurs ; sources de données et homogénéisation ; etc. Il serait opportun de définir un jalon en fin de phase de préfiguration, pour déterminer de l’intérêt de poursuivre les développements.
  2. Communauté : La communauté actuelle est une première base intéressante. Il serait pertinent de l’étendre aux établissements et académiques de référence. Le processus de développement du commun mériterait plus d’explications (collaboration avec des experts/acteurs pionniers, modalités de mobilisation des utilisateurs finaux…).
  3. Rapport coût/impact : Identification des grands intervenants sur la résilience mais pas d’indication sur la manière dont s’articule le commun avec ces productions :
  • The Shift project propose une approche plutôt bottom-up.
  • Cerema : l’outil proposé est très proche de la boussole de la résilience, mais la proposition ne se positionne pas par rapport la boussole.
    Par ailleurs, les phases de développement de l’outil sont principalement portées par les tests auprès des utilisateurs alors les modalités de gouvernance sont peu clairement définies.
  1. Remarques générales : Projet qui gagnerait à mûrir, de manière à préciser notamment sa position vis-à-vis de la boussole de la résilience (outil Cerema), à mieux préciser les résultats de l’outil, à indiquer comment les collectivités sont impliquées. On ne comprend pas si les seuils de vulnérabilité ou de résilience sont des sorties attendues de l’outil, or ce sont des points méthodologiques durs. D’autres difficultés attendues (rapidité versus approche simpliste ; opérationnalité) ne sont pas évoquées. Le projet tel qu’il est présenté présente donc des risques importants de ne pas dépasser la phase de préfiguration.

Experts communs :

  1. Démarche proactive avec des premiers partenaires identifiés et contactés.
  2. Séquence d’animation communautaire pertinente.
  3. Question à clarifier sur le modèle économique prévu pour pérenniser le commun au-delà de l’AAC.
  4. Usage d’excel+VBA : S’il y a peu d’investissement financier technique pour cette version, pourquoi pas. Néanmoins, imaginer aller sur une approche plutôt plateforme pourrait faire sens à moyen terme

En espérant que ces remarques puissent vous aider à préciser certains points :slight_smile:

Bonjour Héloïse et à l’équipe d’experts,
merci pour ces retours, je suis en train de les étudier et de rédiger un dossier complémentaire pour préciser les points évoqués, notamment le fonctionnement du futur outil et son développement en réseau. Je vous transmets cela d’ici la fin de semaine !
Frederic

Bonsoir,

Dans la perspective du 2e relevé du 18 juin 2021, et en réponse aux remarques partagées par la communauté d’experts, j’ai rédigé un dossier complémentaire à la présentation du commun sur le wiki. Vous pouvez suivre ce lien pour le lire.

J’espère que ce travail et ce document répondront aux questions posées et lèveront les doutes sur le projet :slight_smile:
Je reste disponible pour en discuter,

Frederic

1 J'aime